COVID-19 : GUIDE EUROPEEN POUR UN RETOUR AU TRAVAIL EN TOUTE SECURITE La Commission Européenne a publié, le 24 avril dernier, un Guide de bonnes pratiques pour le retour au travail, Guide destiné à aider les employeurs et les salariés à reprendre le travail en toute sécurité et en bonne santé dans un environnement de travail qui a considérablement changé en raison de la pandémie de COVID-19. Le Guide a été réalisé par L'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA).

Le Guide offre des liens sur les informations nationales des pays par secteurs d’activités et occupations spécifiques, tout en traitant des aspects particuliers qui, selon la situation de travail particulière, peuvent aider les employeurs à créer un environnement de travail sûr et sain lors de la reprise des activités.

Ci-après une synthèse des recommandations données par la Commission en ce qui concerne l’évaluation des risques et la prise des mesures par les employeurs et les employés, la planification des actions futures et l’information.

1. EVALUATION DES RISQUES ET PRISE DES MESURES APPROPRIEES

Les sociétés sont conseillées de procéder à l’élaboration d’un plan d’actions avec les mesures appropriées, sur la base d’une évaluation de la situation sur le terrain faite à l’aide du prestataire de prévention des risques ou de santé au travail, qui prend en compte les informations à jour des autorités publiques sur la prévalence du COVID-19 dans la région.

La Commission européenne offre quelques exemples d’aspects à prendre en compte lors de l’élaboration d’un tel plan d’action.
  • Minimiser l’exposition au COVID-19 sur les lieux de travail

  • Certaines mesures de contrôle sont à prévoir pour éliminer dans un premier temps le risque et, si cela n’est pas possible, minimiser l’exposition des salariés, à savoir :

    - Effectuer notamment les travaux essentiels et reporter le travail qui comporte des risques importants, veiller à ce que seuls les salariés essentiels à l’activité soient présents sur le lieu de travail. Offrir des services à distance (par téléphone ou vidéo) plutôt qu’en personne.
    -Réduire les contacts physiques entre salariés.
    -Éliminer, ou sinon limiter l’interaction physique avec les clients.
    -Organiser le ramassage des marchandises à l’extérieur des locaux.
    -Placer une barrière étanche entre les salariés lorsqu’ils ne sont pas en mesure de se tenir à une distance de deux mètres les uns des autres.
    -Si un contact est inévitable, il doit être limité à moins de 15 minutes. Organiser le moment des pauses pour réduire le nombre de personnes présentes dans une cafétéria, une cuisine ou une salle de travail.
    -Fournir du désinfectant, de l’eau et du savon pour les mains et conseiller aux salariés de se laver les mains fréquemment. Assurer un nettoyage des locaux récurrent et fournir une bonne ventilation.
    -Faciliter l’utilisation des transports individuels plutôt que collectifs pour les salariés et les encourager à se rendre sur les lieux de travail à pied.
    -Mettre en place des politiques de congés flexibles et le travail à distance, pour limiter la présence sur les lieux de travail.

  • Reprise du travail après une période de fermeture

    Le plan de reprise doit prendre en considération plusieurs les éléments dont notamment :
    -Mettre à jour l’évaluation des risques et le plan des mesures de sécurité ;
    -Procéder à des aménagements des lieux de travail et de l’organisation du travail
    -Accorder une attention particulière aux salariés à risques (personnes atteintes de maladies chroniques, femmes enceintes…).

  • Faire face à un taux d’absence élevé

    Il est important que les employeurs prennent en compte les préoccupations des employés quant au risque de contamination. A cette fin, il faut procéder, selon le cas, à une adaptation du travail pour faire face à une main d‘œuvre réduite. Plusieurs dispositifs peuvent être considérés: changer les rôles et les responsabilités et former les salariés de manière croisée pour qu’ils remplissent des fonctions essentielles

  • Gérer les salariés travaillant à domicile

2. IMPLICATION DES EMPLOYES

Le Guide indique la nécessité de consulter les salariés / leurs représentants de la santé et de la sécurité dès le début au sujet des changements prévus et du fonctionnement des processus temporaires dans la pratique.

Ces informations doivent être transmises aux salariés intérimaires, aux sous-traitants ainsi qu’aux employés directs.

3. PRENDRE SOIN DES SALARIES MALADES

Il est nécessaire de consulter fréquemment les médecins du travail et les services de santé qui sont les mieux placées pour conseiller la manière dont il faut prendre soin des salariés qui ont été malades. Ils aiguilleront également sur les adaptations nécessaires à envisager dans leur travail.

4. PLANIFIER ET APPRENDRE POUR L’AVENIR

Il est important d’élaborer ou de mettre à jour des plans d’urgence en cas de crise pour les événements d’arrêt et de démarrage à l’avenir. Les entreprises qui ont expérimentés le télétravail pour la première fois, peuvent envisager de l’adopter comme une pratique de travail moderne et à long terme.

5. SE TENIR BIEN INFORME

Il est important de toujours vérifier la source d’origine des informations auxquelles vous accordez votre confiance. Les sources officielles d’information sur le COVID-19 comprennent : l’OMS, le Centre européen de prévention et de contrôle de la maladie, la Commission européenne, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, les autorités locales, notamment les Ministères de la santé et du travail.