Gruia Dufaut

PROGRAMME PREMIÈRE VOITURE

PROGRAMME PREMIÈRE VOITURE

Dernière mise à jour: 30 octobre 2014


RELANCER L ’INDUSTRIE AUTOMOBILE: PROGRAMME « PREMIERE VOITURE »



Le Gouvernement a récemment adopté un Programme qui vise à stimuler l’achat de nouveaux véhicules par les personnes physiques, en leur offrant la possibilité de s’acheter leur première voiture à l’aide d’un prêt qui sera garanti par l’Etat. L’Ordonnance du Gouvernement n°66/2014, publiée dans le Journal Officiel n°768 du 22 octobre 2014 a institué le cadre général établissant l’achat de nouveaux véhicules, mais la procédure sera décrite en détail seulement après l’adoption des normes méthodologiques, dans un délai de maximum une semaine.


En bref, le programme souhaite relancer l’industrie automobile par la création d’une offre de financement compétitive, sans garantie matérielle, qui va encourager l’achat de véhicules par les personnes physiques qui n’ont jamais été propriétaires d’un véhicule neuf.



CONDITIONS



Pour être admis au programme, le bénéficiaire doit remplir plusieurs conditions.


Tout d’abord, le véhicule qu’il souhaite acheter doit être produit dans l’espace intra- communautaire ou importé, respecter les normes antipollution Euro 5, et son prix d’achat ne doit pas dépasser 50.000 Lei. Chaque bénéficiaire ne peut acheter qu’un seul véhicule, et les vendeurs doivent être des personnes morales ayant pour objet d’activité la vente de véhicules.




  • Déclarer sur l’honneur qu’elle n’a jamais détenu auparavant en propriété un véhicule neuf

  • Ne pas avoir de dettes résultant d’un autre prêt bancaire

  • Ne pas avoir des dettes envers le budget général consolidé de l’Etat



Le plus probablement, les normes méthodologiques vont prévoir d’autres conditions, telles que l’avance demandée au bénéficiaire d’un montant de 5%-10% de la valeur du crédit, la durée maximale du crédit, ainsi que l’âge et la nationalité du futur bénéficiaire.



LE CREDIT



Le crédit octroyé au bénéficiaire par une institution de crédit ou par une institution financière non-bancaire sera garanti par l’Etat dans un pourcentage de maximum 50%. Le bénéficiaire s’oblige à accepter l’inscription d’une hypothèque mobilière en faveur de l’Etat sur le compte ouvert auprès de l’institution qui lui a octroyé le crédit, valable jusqu’à l’extinction de ses dettes.


En cas de non-paiement du crédit, la banque sera remboursée dans la limite de la valeur de la garantie par le Ministère des Finances, qui va ainsi récupérer ces montants du bénéficiaire selon la procédure de recouvrement des créances fiscales.


Sur le même sujet

Abonnez-vous à notre newsletter

Merci de cochez la caisse suivante pour vous abonner à notre newsletter

Nous utilisons des cookies pour assurer le bon fonctionnement du site Web et pour augmenter les performances de son contenu, ainsi que pour analyser le trafic et améliorer l'expérience de navigation des visiteurs, mais aussi pour aider les utilisateurs à effectuer diverses activités sans avoir à le faire. pour ressaisir des informations lors de la navigation d'une page à une autre ou lorsqu'ils reviennent sur le site ultérieurement. En choisissant les options ci-dessous, vous exprimez votre accord explicite pour stocker les cookies que vous avez sélectionnés. Lire la politique de cookies Cliquez ici.


Fermer J'accepte